Pantin : les individus avaient un accent slave, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur

DirectLCI
Un policier a été blessé dans la nuit de samedi à dimanche par deux hommes cagoulés, à Pantin en Seine-Saint-Denis. « La thèse qui est privilégiée est celle d’un cambriolage qui tourne mal », a expliqué Pierre-Henri Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur. « On a quelques éléments : accent slave, pays de l’est mais c’est un élément parmi d’autres qu’il convient d’exploiter. Il y aussi l’analyse des traces et indices qui ont pu être laissés par ces individus », a-t-il ajouté.

Plus d'articles

Lire et commenter