Comment maîtriser Parcoursup et éviter ses pièges ? Les recommandations d'un conseiller d'orientation

DirectLCI
CONSEILS - Depuis ce lundi 22 janvier, les lycéens peuvent commencer à entrer leurs vœux d'orientation sur Parcoursup, la nouvelle plateforme d'admission post-bac. Quels pièges éviter ? Comment mettre toutes les chances de son côté ? LCI a interrogé un conseiller d'orientation.

La nouvelle plateforme Parcoursup a été mise en ligne ce lundi 15 janvier à 11h. Pendant une semaine, les lycéens ont pu naviguer sur le site, se familiariser avec son fonctionnement et consulter des tutoriels d’utilisation sous forme de vidéos. Depuis ce lundi 22 janvier, les inscriptions sont désormais possibles et les lycéens peuvent donc commencer à rentrer leurs vœux. Pour ne pas se tromper et mettre toutes les chances de leur côté, LCI a demandé quelques conseils à Rémy Schneider, conseiller d’orientation à Clamart.

Bien se renseigner

"Le premier conseil, c’est de bien se renseigner, d’aller à la pêche aux informations, notamment en se rendant dans des salons. Il ne faut pas hésiter à aller voir des conseillers d’orientation, par exemple dans les Centres d’information et d’orientation (CIO). Les élèves peuvent aussi demander des conseils à leurs professeurs principaux, surtout que cette année, et pour la première fois, ils en auront deux pour les accompagner dans leur orientation tout au long de la terminale. Et puis ils peuvent s'aider des sites de l’Onisep ou d'Eduscol, qui a mis en ligne toutes les fiches expliquant comment fonctionne Parcoursup." 

Remplir un maximum de vœux

"Les élèves doivent avoir en tête qu'il est plus intéressant de mettre beaucoup de vœux pour se donner le choix. Ils pourront continuer à entrer leurs vœux sur la plateforme jusqu'au 13 mars, et il leur sera possible d'en retirer jusqu’au 31 mars. Donc il vaut mieux en mettre beaucoup, quitte à en retirer après. La nouveauté de Parcoursup, c'est que les voeux ne sont pas hiérarchisés et que les réponses seront données sur tous les voeux. La possibilité leur est donnée aussi de faire des voeux multiples. Il peut donc être intéressant de multiplier les sous-voeux, surtout si vous privilégiez une filière en particulier (économie ou philosophie par exemple), et non pas une université ou un secteur géographique restreint."

En vidéo

La minute pour comprendre : comment fonctionne Parcoursup ?

Oser !

"Les élèves doivent oser, même s'ils ne sont pas sûr d’être pris ! Car lors des acceptations des voeux, ils pourront avoir la réponse 'oui si' et la proposition de se faire accompagner et de mieux se former avant leur entrée dans le supérieur. Mais attention, il ne faut pas formuler le vœu d’une filière que l'on ne veut pas. Car s'il s'agit du seul que les écoles et université acceptent, le lycéen sera obligé d’y aller."

Ne pas tout refuser trop vite

"Lorsque tomberont les premières réponses aux voeux, les élèves devront faire attention à ne pas tout refuser trop vite, à ne pas être démissionnaire. Car le risque est que tous les vœux formulés soient annulés et de se retrouver ensuite dans des phases complémentaires avec seulement des filières où il reste des places." 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter