Parcoursup : première journée et quelques couacs

France
DirectLCI
VU DE TWITTER - Depuis 11 heures ce lundi 22 janvier, les lycéens peuvent s'inscrire sur la nouvelle plateforme Parcoursup, et commencer à entrer leurs vœux. Mais d'après les premiers retours observés sur Twitter, tout n'a pas toujours fonctionné.

Après Admission Post-Bac (APB), place à Parcoursup. Ce lundi à 11 heures, ouvrait la nouvelle plateforme du ministère de l'Education nationale. Les lycéens ont désormais jusqu'au 13 mars pour s'y connecter, s'inscrire et entrer leurs voeux. Théoriquement, tout devait être prêt ce lundi pour que tout se déroule au mieux, mais visiblement certains ont eu quelques problèmes avec le site et l'on expliqué sur Twitter.

Première difficulté : visiblement plusieurs établissements n'avaient pas fourni tous les dossiers de leurs élèves et de leurs classes à la plateforme, qui était alors en incapacité de recueillir leurs voeux. D'autres ont eu des problèmes à faire valider leurs voeux, d'autres encore ne pouvaient pas répondre à toutes les demandes de la plateforme. Ainsi, une élève dispensée de sport au baccalauréat n'a pas pu indiquer quelle note elle avait obtenu dans cette discipline à l'examen.

Enfin, alors que sur le site Parcoursup il est indiqué que les lycéens pouvaient télécharger l'application sur leurs téléphones dès le 22 janvier, celle-ci n'est pas disponible sur Android. Et aucune date précise n'a été avancée : "l'application sera accessible sur les stores mobiles prochainement" a indiqué la plateforme sur Twitter.

Les lycéens ont jusqu'au 13 mars pour entrer leurs voeux, et jusqu'au 31 pour les modifier. Les premières réponses à leurs souhaits tomberont le 22 mai.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter