Paris : les fourrières, abus d'un business très lucratif

DirectLCI
Toutes les deux minutes à Paris, une voiture est enlevée et placée à la fourrière. Chaque année, ce sont plus de 250.000 véhicules qui sont ainsi prélevés dans les rues de la capitale ; soit 10 à 15 fois de plus qu'à Marseille et à Lyon. Une activité qui est devenu un véritable business : 38 millions d'euros par an. Pour éviter les abus, le député LR de Paris, Philippe Goujon, propose la municipalisation des enlèvements.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter