Pas-de-Calais : l'ex député-maire Jean-Pierre Kucheida en garde à vue

Pas-de-Calais : l'ex député-maire Jean-Pierre Kucheida en garde à vue

DirectLCI
JUSTICE - L'ancien député-maire socialiste de Liévin est entendu par la police dans le cadre d'une enquête financière pour corruption active, corruption passive, abus de biens sociaux et recel d'abus de biens sociaux

De nouveau dans la tourmente. L'ancien député-maire socialiste de Liévin (Pas-de-Calais) Jean-Pierre Kucheida a été placé mardi matin en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Lille "dans le cadre d'une enquête financière".

Jean-Pierre Kucheida est entendu à la suite d'une information judiciaire ouverte contre X le 28 juin dernier sur des faits de corruption présumée au sein de la fédération PS du Pas-de-Calais.

Corruption et abus de biens sociaux 

Trois autres personnes, dont deux entrepreneurs, ont également été placées en garde à vue dans cette enquête pour corruption active, corruption passive, abus de biens sociaux et recel d'abus de biens sociaux, coordonnée par la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée) de Lille.

L'ouverture d'une information faisait suite à une enquête préliminaire visant notamment Jean-Pierre Kucheida, ouverte par le parquet courant 2011 à la suite de dénonciations de l'ancien maire d'Hénin-Beaumont Gérard Dalongeville.

Des malversations pour "financer" la fédération PS.

Ce dernier, alors qu'il était détenu en décembre 2010 dans l'attente de son procès pour détournements de fonds publics lors duquel il a été finalement condamné en août 2013 par le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais), décrivait dans des lettres adressées à la juge chargée d'instruire son dossier des malversations destinées, selon lui, à financer la fédération PS.

Gérard Dalongeville y dénonçait un système de financement occulte organisé autour de deux organismes, le bailleur social Soginorpa et la société d'économie mixte Adévia - toutes deux un temps présidé par M. Kucheida - pour alimenter les finances du PS local.

En mai dernier, le tribunal correctionnel de Douai a condamné Jean-Pierre Kucheida, à 30 000 euros d'amende pour abus de biens sociaux au détriment de la Soginorpa, un bailleur social qu'il présidait.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter