Pas-de-Calais : un maire veut mettre fin aux rencontres coquines dans la forêt

Pas-de-Calais : un maire veut mettre fin aux rencontres coquines dans la forêt
FRANCE

INSOLITE - Face à la hausse du nombre de rencontres libertines dans la forêt de Clairmairais, le maire de ce village du Pas-de-Calais a décidé d’y mettre fin. Les habitants sont mis à contribution pour signaler les comportements inappropriés.

"Clairmarais, terre de découvertes et de rencontres, n’a pas fini de vous étonner." Sur le site Internet de ce petit village du Pas-de-Calais, l’invitation à venir profiter des joies de la forêt, qui s’étend sur 1 200 hectares, est on ne peut plus claire. Elle ne croit pas si bien dire tant certaines "rencontres" viennent perturber la vie du village depuis quelques semaines.

"Des gens ont vu des choses qu’ils ne devaient pas voir, explique à metronews Damien Morel, le maire du village. Il y a des rencontres coquines qui se déroulent dans la forêt c’est assez malsain. Et ce n’est pas très agréable de voir ce genre de scène surtout quand on se promène avec des enfants."

"On ne veut pas être le nouveau bois de Boulogne"

Face à l’augmentation du nombre de témoignages , le maire a décidé d’agir. Il a envoyé un mail à ses administrés leur demandant d’être vigilants et de ne plus "fermer les yeux sur certaines pratiques" ainsi que de relever les horaires, les lieux et les véhicules en cas de comportements inadaptés dans une forêt où de nombreuses familles se promènent.

"Je ne fais pas ça de gaîté de cœur mais je préfère anticiper un éventuel problème, explique Damien Morel. Nous accueillons quand même 500 000 visiteurs par an dans la forêt. Dans le village, les gens en parlent, certains m’ont dit qu’ils ne voulaient pas que la forêt devienne un nouveau bois de Boulogne."

La police en quête de flagrant délit

On en est évidemment encore loin mais Damien Morel a d’ores et déjà prévenu les forces de police pour remédier au problème. "Le souci c’est qu’il faut établi un flagrant délit car il n’est pas interdit de se balader nI de stationner en voiture", ajoute le maire de Clairmarais.

Le phénomène pourrait cependant se calmer dans les prochains jours. L’ouverture de la chasse est prévue pour le 22 septembre sur la commune. Voilà qui devrait refroidir les ardeurs de certains.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent