Pas de rentrée pour l'école de Lisbourg à cause de voisins menaçants

FRANCE
FAIT DIVERS – Les élus de Lisbourg, près de Béthune dans le Pas-de-Calais, ont mis leur menace à exécution. Ce matin, ils ont cadenassé les grilles de l’école du village pour protester contre la présence d’une famille menaçante juste à côté de l’établissement. Ces derniers devraient être relogés ailleurs.

Pas de rentrée pour les écoliers de Lisbourg. Ce matin, leur école est restée porte close. Comme annoncé, les élus du village ont cadenassé les grilles d’accès à l’établissement. Une opération symbolique pour protester contre la présence d’une famille mal intentionnée dans un logement communal qui jouxte l’école.

Depuis plusieurs années les trois occupants, un couple et leur fils, multipliaient les incivilités et les menaces à l’égard des enseignants et des enfants. Vendredi soir, un parent d’élève a encore été agressé verbalement. Doigts d’honneur, insultes et menaces de tir à l’arme à feu, le tout sur fond d’alcool, étaient aussi monnaie courant de la part de ces voisins mal intentionnés.

Les voisins encombrants seront relogés

En fermant l’école, les élus du village ont voulu alerter les pouvoirs publics. "La meilleure solution c’est qu’ils s’en aillent ", a déclaré, selon La Voix du Nord , Willy Gallet, un adjoint au maire, devant de nombreux médias venus couvrir cette histoire rocambolesque.

Après une entrevue avec le maire de Lisbourg en fin de matinée, la situation semble en bonne voie pour se débloquer. "On va leur proposer un relogement et ils seraient partants", confie Willy Gallet. On plaint déjà leurs futurs nouveaux voisins…

Sur le même sujet

Lire et commenter