Pascal, boulanger à Nemours : "Je suis un privilégié, j'ai réussi à sauver mon four"

DirectLCI
A Nemours, notre journaliste Henri Dreyfus est présent aux côtés de Pascal, boulanger dans la ville depuis huit ans. "Je pense que je suis un privilégié, explique-t-il, j'ai réussi à sauver ma boutique (...) et j'ai sauvé mon four, mon principal outil de travail". Malheureusement, la pâte prévue pour la journée, en quantité, est à jeter et il en va de même pour les frigos... Pascal estime le montant de la perte à 20.000 euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter