"Paye ton journal" : quand le monde de la presse est lui aussi sexiste

"Paye ton journal" : quand le monde de la presse est lui aussi sexiste

DISCRIMINATIONS - Le sexisme est partout même dans les médias. Après "Paye ta Shnek" ou encore "Paye ta blouse", la page Facebook "Paye ton journal" vient d'être créée pour dénoncer la misogynie dans le milieu de la presse.

"Eh elle est mignonne la journaliste, lance le membre d'une asso, comme si je n'étais pas là. Vous devriez être bénévole avec nous, on aurait sûrement plus de membres.. des hommes surtout, ajoute un autre, dans un rire gras". Des propos ordinaires quand on est une jeune reporter ? Selon, Anaïs, une journaliste de 22 ans, à l'origine de la page Facebook "Paye ton journal", c'est certain. 

Comme elle l'explique dans Les Inrocks, elle a "créé cette page spontanément, hier [le 2 janvier], suite au message d’Anaïs Bourdet qui encourageait à créer des réseaux dans la même veine que son Tumblr Paye ta Shnek". 24 heures après son lancement, sa page a déjà trouvé un certain écho avec 1000 likes. Elle donne un aperçu affligeant de ce que l’on peut entendre à propos des femmes en conférence de rédaction, lors d’une interview ou d'un reportage. Et les témoignages ne manquent pas...

Je ne vois personne dire à un journaliste que c'est un joli garçon quand il arrive faire son travail- Anaïs, la créatrice de "Paye ton journal"

"Le journalisme n'est pas un métier où le sexisme est plus répandu qu'ailleurs, mais il est tout autant touché que n'importe quel autre milieu. On a beau voir pas mal d'articles dénonçant régulièrement le machisme, c'est hypocrite que de croire qu'il n'existe pas chez nous", raconte Anaïs à L'Express. "On remet sans cesse nos capacités en doute, et on commente beaucoup notre physique. Je ne vois personne dire à un journaliste que c'est un joli garçon quand il arrive faire son travail", ajoute-t-elle.

A l'image de "Paye Ta Shnek", créé en 2012 pour dénoncer le harcèlement de rue, ou encore "Paye ton taf" pour le harcèlement au bureau, "Paye Ta Blouse" pour le monde médical, "Paye ta Robe" pour les avocates, "Chair collaboratrice" chez les politiques et plein d'autres initiatives similaires, "Paye ton journal" est donc une nouvelle plate-forme, censée mettre en avant les témoignages de harcèlement et propos sexistes dans le milieu du journalisme. Afin de briser le silence et de mettre, peut-être, un terme à toutes les discriminations sexistes.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : l’Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022

Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.