Pédophilie : rebondissement au procès d’Aurélien Jarrier

FRANCE
JUSTICE - Le pédophile accusé de viols et d'agressions sexuelles sur 19 enfants a reconnu une partie des faits ce vendredi juste avant que le jury se retire pour délibérer. Le verdict est attendu dans l’après-midi.

Il est sorti de son silence. Alors qu’il refusait de répondre aux questions quasiment depuis le début de son procès à huis clos , aux assises des Alpes-Maritimes, Aurélien Jarrier, l’animateur pédophile accusé de viols et agressions sexuelles sur 19 enfants, a reconnu un partie des faits ce matin, annonce nicematin.com.

L’homme, âgé de 38 ans, a sorti de sa poche des notes manuscrites et s’est lancé dans un monologue d'une dizaine de minutes, détaille le site Internet du quotidien.

Aurélien Jarrier s'est notamment adressé au petit Nicolas, la plus marquée des victimes, en implorant son pardon. Il a  expliqué "vouloir soulager sa conscience" et "se mettre en accord avec ses croyances religieuses", toujours selon Nice-Matin. Les parties civiles étaient en larmes. 

"Manipulation lamentable"

"Il a bafouillé trois mots d’excuse et reconnaît presque tout sauf un viol, une administration de susbtances sur une petite fille et deux agressions sexuelles", a confirmé à metronews l’une des avocates des parties civiles, Me Sandrine Reboul. Selon elle, les aveux de l’accusé sont "une manipulation lamentable car il avait la parole en dernier et on ne pouvait lui donner la réplique", ajoute-t-elle.

Vingt ans d’emprisonnement contre Aurélien Jarrier avec une période de sûreté des deux tiers ont été requis par le parquet. Le jury s’est retiré en milieu de matinée ce vendredi pour délibérer. Le verdict est attendu dans l'après-midi.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter