Peine de prison ferme dans l'affaire des faux permis de conduire à Marseille

Peine de prison ferme dans l'affaire des faux permis de conduire à Marseille

DirectLCI
JUSTICE – Le tribunal correctionnel de Marseille a rendu mercredi son jugement dans l’affaire de la fraude aux permis de conduire. Des prévenus écopent de peines de prison ferme.

De vraies peines pour de faux permis. Le tribunal correctionnel de Marseille a rendu mercredi matin son jugement dans l’affaire des faux permis de conduire en circulation de 2004 à 2006. Les prévenus ont écopé de 6 mois à 2 ans de prison avec des amendes de 1500 à 20 000 euros précise la Provence.

Les trois examinateurs, complices de la fraude, écopent eux des peines de 2 à 3 ans avec sursis et à des amendes de 8 à 10 000 euros. L’un des prévenus a toutefois été condamné à 18 mois de prison et une amende de 20 000 euros. Une partie d’entre eux devraient faire appel du jugement.

Une fraude bien huilée

Les personnes soupçonnées d’avoir participé à cette fraude étaient à des degrés divers poursuivis pour corruption, trafic d’influence et complicité. Grâce à des rabatteurs, des inspecteurs, gérants et moniteurs proposaient aux candidats de décrocher le précieux sésame sans même parfois se présenter à l’examen. Coût de la fraude : entre 800 et 4000 euros.

Lors de l’examen du code, les candidats corrompus étaient placés au fond de la salle. Sur place, un inspecteur leur soufflait les bonnes réponses. Dans certains cas, un moniteur se substituait même au candidat. Pour l’examen de conduite, pas de souci, le candidat l’obtenait directement contre un nouveau pot-de-vin.

Au courant de la combine, des candidats de Cannes venaient même exprès dans la cité phocéenne pour passer l’examen. Au total, près de 600 permis fraudés auraient été délivrés estime le juge d’instruction dans son ordonnance de renvoi. Le chiffre d’affaires de la fraude pourrait, lui, s’élever à plus d’un million d’euros.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet