Peines de prison ferme pour les voleurs de Ferrari

FRANCE

JUSTICE - Le 20 mai 2013, 5 hommes s’étaient introduits dans la villa de riches saoudiens, à Vallauris. Ils y avaient dérobé une Ferrari 599 GTO. 670 chevaux pour ensuite finir dans le fossé. Les malfrats ont été jugés hier, par le tribunal correctionnel de Grasse.

Une affaire quelque peu rocambolesque. Jeudi, le tribunal correctionnel de Grasse a rendu sa sentence : entre 4 mois et 5 ans de prison ferme, pour les voleurs ces cambrioleurs âgés de 20 à 26 ans.

Lors de l’édition 2 013 du Festival de Cannes, de riches saoudiens sont venus prendre du bon temps. Après avoir fait la fête jusqu’au petit matin, ils dorment d’un sommeil de plomb dans leur villa. C’est donc sans mal que les voleurs s'y introduisent et y dérobent documents d’identité, argent liquide, cartes de crédits et autres effets. Mais la part belle du butin c'est sans conteste une Ferrari 599 GTO, que les malfaiteurs décident de piloter dans les rues de Vallauris. Mais voilà, par maladresse ou inattention de leur part, la voiture finit dans un fossé et ses occupants parviennent à prendre la fuite.

"Devine avec quoi je tournais ce matin… une dernière féfé"

Selon le quotidien Nice-Matin , au procès ce jeudi, alors que tous nient les faits, un seul semble vouloir endosser toute la responsabilité : "ceux qui sont là, ne sont pour rien dans cette affaire" déclare l'un d'eux. Mais le Procureur de la République, ne veut rien entendre.

Le détail qui atteste de la culpabilité des prévenus selon lui, ce sont des propos provenant d'écoute téléphonique que les enquêteurs ont enregistrés. On y attend l'un des suspects pérorer : "Devine avec quoi je tournais ce matin… une dernière féfé… Pendant trois quarts d’heure, tout seul cagoulé dans tout Vallau". Il y a cependant un détail, qu’il a omis de raconter à propos de ce bolide : il en a perdu le contrôle.

Sur le même sujet

Lire et commenter