Pic de pollution à Paris : "L'épisode de pollution est moindre par rapport à début décembre", selon le président d'AirParif

DirectLCI
POLLUTION - Comme au début du mois de décembre, Paris est de nouveau confronté à un pic de pollution. Ce nouvel épisode devrait malgré tout être de moins forte intensité que les précédents.

Avec l’absence de vent et le beau temps de ces derniers jours, Paris était de nouveau voué à vivre un épisode de pollution. Le troisième en quelques semaines puisque les Parisiens ont déjà vécu deux pics de pollution très intenses au début du mois. Depuis jeudi 29 décembre, les seuils d’alerte ont été dépassés partout en Île-de-France, mais rien à voir cependant avec les niveaux atteints précédemment. Selon Frédéric Bouvier, le président d’AirParif, invité de LCI vendredi matin, « l’épisode est moindre par rapport à celui début décembre ». 

Un épisode de plus faible intensité

Pour Frédéric Bouvier, l’intensité plus faible de ce pic de pollution s’explique par un trafic routier réduit dû aux vacances scolaires. Pourtant, il signale qu’il est important pour les habitants de suivre les instructions de la préfecture de Paris notamment en ce qui concerne le chauffage au bois. « Le chauffage au bois, que les gens utilisent en appoint quand il fait froid, est extrêmement polluant en termes de particules fines », confie le président d’AirParif.

Des mesures restrictives

Pour répondre à la situation, la préfecture de police de Paris a imposé jusqu’à nouvel ordre des mesures contraignantes. La vitesse est réduite de 20km/h sur toutes les portions d’autoroutes, de nationales, de voies rapides et de routes départementales d’Ile-de-France. Il est aussi interdit d’utiliser un chauffage individuel au bois. Les poids lourds ont pour obligation de contourner le centre de la capitale. Les autorités encouragent au maximum les Parisiens à limiter les déplacements en voiture et à privilégier le covoiturage ou les transports en commun.

Pas de circulation alternée

Contrairement, aux précédents pics de pollution, la circulation alternée n’a pas été mise en place même si elle fut un temps réclamée par la Maire de Paris dans un communiqué. Selon les experts, ce pic de pollution devrait continuer pendant le week-end du Nouvel An et la situation devrait commencer à s’améliorer à partir de dimanche.

En vidéo

Particules fines et pics de pollution, le pourquoi du comment

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter