Plan Campus : un prêt qui soulage le monde universitaire lillois

Plan Campus : un prêt qui soulage le monde universitaire lillois

France
DirectLCI
UNIVERSITE – Un accord a été signé ce lundi, à Lille, avec la Banque européenne d'investissement (BEI). Un prêt de 1,3 milliard d'euros sera débloqué jusqu'en 2017 pour les treize universités du plan Campus. A Lille, les 21 millions promis étaient très attendus. Reportage.

C'est un accord qui leur donne le sourire. Le monde universitaire s'est félicité de la signature à Lille ce lundi matin d'un prêt de de 1,3 milliard d'euros jusqu'en 2017 avec la Banque européenne d'investissement (BEI) , en présence du ministre de l'Economie, Pierre Moscovici.

A Lille, la BEI va débloquer 21 millions d'euros, à un taux préférentiel de 3,5 % (au lieu de 5% via les banques privées). Dans les couloirs de la faculté de droit où a eu lieu l'accord, les étudiants n'ont pas caché leur joie. "On avait l'impression que les facs lilloises étaient oubliées par rapport aux autres", glisse Julien, étudiant en seconde année de Droit. "Il y a beaucoup de travail à réaliser. De nombreux bâtiments sont à rénover ou à agrandir", ajoute son camarade, Vincent.

Une série de travaux d'envergure

Concrètement, cet apport va permettre de lancer une série de travaux d'envergure. De la création d'un e-learning à Lille III, à un doublement de la fac de médecine, en passant par le nouvel établissement Eurasport (qui fera se rencontrer sport et de médecine), un campus de la distribution à Roubaix ou encore un nouveau complexe hospitalo-universitaire à Loos.

"Grâce au soutien de la BEI, nous allons pouvoir financer tous ces projets sereinement et à moindre coût", se réjouit Xavier Vandendriessche , président de Lille II , juste après la signature de l'accord. "Il n'y a rien de trop dans cet apport, ajoute Philippe Rollet, président de Lille I . Tout va être utilisé dans des chantiers qui étaient devenus au fil du temps indispensables."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter