Pluies et températures : l’hiver de tous les records sur le Côte d’Azur

Pluies et températures : l’hiver de tous les records sur le Côte d’Azur

DirectLCI
METEO - Jamais un hiver n’avait été aussi pluvieux sur la Côte d’Azur. Mais rarement il avait été aussi doux. Un paradoxe qui s’explique, selon Météo France.

Record battu ! Météo-France l’a annoncé sur son site Internet, il est tombé 555 mm de pluie sur Nice entre le 1er décembre et la mi-février. Le précédent "meilleur score" datait de l’hiver 1977-1978 et il n’était à l’époque tombé "que" 539 mm.

Pluie et douceur

A Cannes, il a plu trois fois plus que la normale. La Croisette arrive même devant la rade de Brest, avec 656,1 mm d’eau contre 639,5 mm sur cette même période.

Le mois de décembre a pourtant été particulièrement doux, avec un pic de température d'une vingtaine de degrés, le lundi 2 décembre. Et c’est à partir des vacances scolaires que le temps s’est dégradé. D’abord le jour de Noël, pluies et vents violents ont empêché tout vol à destination de l’aéroport de Nice – Côte d’Azur entre 6h45 et 13 heures. Une dizaine de jours plus tard, samedi 4 janvier, ce sont 52 vols qui ont encore été annulés.

Les données de Météo-France indiquent que s’il a plu presque trois fois plus que la normale cet hiver, les Azuréens ont passé leur quatrième hiver le plus doux depuis 1981. Pour Isabelle Llorca, responsable du service prévision d’Aix-en-Provence, les deux éléments sont liés : "lorsque le ciel est couvert, la température baisse moins pendant la nuit, ce qui maintient une certaine douceur. A l’inverse, plus l’hiver est clair, plus il y a de refroidissement car la Terre renvoie plus d’énergie solaire."

Catastrophes en série

Les pluies et inondations ont monopolisé l’attention du mois de janvier, avec notamment le plan de vigilance orange activé le 18 janvier. Le 20 janvier, des villas mentonnaises ont été endommagées par des pluies diluviennes tombées en un temps record . Moins de deux semaines plus tard, 22 communes des Alpes-Maritimes sont déclarées en état de catastrophe naturelle .

Et la situation va même empirer mercredi 5 février avec le spectaculaire effondrement du toit de Carrefour Lingostière .

Mais le pire reste à venir. Le samedi 8 février à Annot avec un éboulement entraînant le déraillement du train des Pignes, faisant deux morts et neuf blessé s. Puis à Isola village, dimanche dernier, quand un énorme bloc rocheux a détruit un chalet provoquant la mort de deux enfants .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter