Plus de 500 licenciements dans le groupe Pierre Fabre

Plus de 500 licenciements dans le groupe Pierre Fabre

France
DirectLCI
ECONOMIE – Le groupe pharmaceutique implanté dans le Tarn a annoncé un plan social qui concerne 551 emplois. D'ici deux ans, les laboratoires devraient se désengager du secteur pharmaceutique pour privilégier la recherche dans la dermo-cosmétique.

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé la suppression de 551 postes. Lors d'un comité central d'entreprise qui s'est tenu mardi, la décision de réduire les effectifs dans la branche R&D (Recherche et développement) du secteur pharmaceutique ainsi que dans les réseaux de commercialisation des médicaments va déboucher d'ici 2016 à la disparition de 551 emplois.

Ces licenciements, inscrits dans le cadre d'un plan baptisé "Trajectoire 2018", ont pour objectif de positionner le groupe dans le domaine "santé et beauté" au détriment de la pharmacie : le premier représente 55% du chiffre d'affaires de Pierre Fabre et évolue selon un communiqué de presse diffusé par la direction du groupe en début d'après-midi "dans une dynamique de croissance soutenue".

Victime de la déréglementation des médicaments

A la différence de la pharmacie qui "est aujourd'hui très fragilisée sous le double effet d'une R&D insuffisamment productive et d'une perte importante d'activité en France". La déréglementation dans l'industrie du médicament (déremboursement de médicaments, montée en puissance des génériques…) a débouché sur une baisse de 100 millions d'euros du chiffre depuis 2009.

Alors que la R&D perdrait 272 postes, l'essentiel de l'activité serait concentré sur les sites de Toulouse-Oncopôle, Gaillac, Castres (Tarn) et Saint Julien en Genevois (Haute-Savoie), le secteur pharmaceutique perdrait lui 279 emplois dans les deux ans à venir.

Si les dispositifs de mobilité interne et de reclassement vont être proposés aux personnes concernées, le groupe a rappelé son intention de maintenir le niveau global des effectifs dans son département historique du Tarn. Troisième laboratoire pharmaceutique en France et deuxième mondial dans le dermo-cosmétique, les laboratoires Pierre Fabre emploient 10 000 salariés, dont 6500 en France, sont implantés dans 130 pays. Son fondateur historique, Pierre Fabre, est décédé le 20 juillet 2013.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter