Policiers en colère : "La parole des fonctionnaires doit être prise en considération"

FRANCE
Ce mercredi, plus de 7.000 policiers ont exprimé leur ras-le-bol, notamment après la fusillade qui a grièvement blessé l'un des leurs la semaine dernière en Seine-Saint-Denis. Invité de LCI, le secrétaire général de l'Ufap-Unsa pénitentiaire, Jean-François Forget, défend ses collègues.
Lire et commenter