Policiers tués à Magnanville : Larossi Abballa a espionné ses victimes

DirectLCI
Après l’exploitation des données téléphoniques du meurtrier, les enquêteurs ont découvert que Larossi Abballa a prémédité son geste. L’homme a suivi et espionné Jean-Baptiste Salvaing pendant près de trois jours. Les téléphones des deux hommes ont été géolocalisés aux mêmes endroits, aux mêmes moments. Sur le déroulé de l’attaque, l’enquête avance, l’homme semble avoir tué en premier lieu la policière pour ensuite poignarder son compagnon. Un voyage effectué par le jihadiste en février officiellement à la Mecque sème des doutes. Les enquêteurs se demandent si l’homme n’a pas voulu brouiller les pistes pour aller en Syrie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter