Pollution à Paris : pour Anne Hidalgo, "c'est clairement la circulation automobile qui est en cause"

DirectLCI
ENVIRONNEMENT - Alors que la circulation alternée est reconduite vendredi 9 décembre à Paris et en proche banlieue, Anne Hidalgo a reçu ce jeudi une délégation de pneumologues à l'Hôtel de -Ville. A cette occasion, elle a réaffirmé son engagement pour diminuer la pollution dans la capitale.

La pollution aux particules fines et au dioxyde d'azote persiste en Ile-de-France. Conséquence :  la circulation alternée sera reconduite vendredi 9 décembre à Paris et dans 22 communes de la petite couronne pour le quatrième jour consécutif. Les consignes ne changent pas : "Vendredi, seuls les véhicules dont le numéro sur la plaque d'immatriculation est impair pourront circuler, ainsi que ceux qui font du covoiturage ou bénéficient d'une des nombreuses dérogations", a précisé Marc Meunier, secrétaire général de la zone de défense et de sécurité de Paris. 

Cette situation n'est plus acceptableAnne Hidalgo

Pour la maire de Paris, qui recevait ce jeudi après-midi une délégation de pneumologues à l'Hôtel de Ville, "c'est clairement la circulation automobile qui est en cause dans ce pic de pollution exceptionnel". "Cette situation n'est plus acceptable", a-t-elle réagit reprochant à la préfecture de police d'avoir tardé à mettre en oeuvre la circulation alternée.

Elle a également pointé du doigt le STIF (Syndicats des transports d'Ile-de-France) et sa décision de reporter la sortie du diesel pour les bus de la Grande couronne. 

Lire aussi

Anne Hidalgo a réaffirmé, par ailleurs, son engagement et sa détermination "à agir sur le problème des transports et des déplacements afin de diminuer la pollution de façon durable".

Lire aussi

En vidéo

Marisol Touraine : "Il faut une politique qui limite puis fasse disparaître le diesel, il y a là un enjeu de santé publique majeur"

En vidéo

Pic de pollution : la circulation alternée reconduite à Paris et Lyon

En vidéo

Pic de pollution : les régions parisienne et lyonnaise parmi les plus impactées en France

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter