Porte de Vincennes : "On nous a dit de ne plus nous mettre à la fenêtre"

Porte de Vincennes : "On nous a dit de ne plus nous mettre à la fenêtre"

Maryline Barrannes habite à 10m du magasin Hypercacher où la prise d'otage est en cours vendredi après-midi à la Porte de Vincennes à Paris. "Nous sommes vendredi, c’est donc le jour du shabbat... Le vendredi matin en général beaucoup de gens vont faire les courses pour faire leur repas du soir", précise-t-elle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la pression hospitalière reste forte en Île-de-France

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

Lire et commenter