Portrait : Anghel Iordanescu, le sélectionneur roumain

DirectLCI
La Roumanie n’a perdu aucun de ses dix matches de qualification et a terminé les éliminatoires avec la meilleure défense. Derrière cette réussite se cache le sélectionneur Anghel Iordanescu, surnommé "le cobra". Il a inculqué la rigueur à cette équipe plutôt moyenne, sans grand talent individuel. L’homme qui a conduit la Roumanie en quarts de finale de la coupe du monde 94 semble sûr de lui avant d’aborder l’ouverture de cet Euro de football : "Je sais que notre expérience et notre discipline nous permettront de contrer les français".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter