Pour Béatrice, donner un rein à son mari, "c’était viscéral"

Pour Béatrice, donner un rein à son mari, "c’était viscéral"

Contrairement aux idées reçues, le don d’organe peut aussi se faire de son vivant. Grâce aux progrès de la médecine, la greffe de rein, par exemple, peut provenir d’un don de la famille ou d’un ami très proche. Plus de 500 personnes en ont bénéficié en 2014. À Rouen, Béatrice a ainsi pu sauver son mari, Yvan, en insuffisance rénale. Si pour elle, cette greffe était "viscérale", elle a été pour lui "une liberté" et "un soulagement".

Les articles les plus lus

VIDÉO - Le variant sud-africain du Covid-19 incontrôlable dans le pays

EN DIRECT - "Un tsunami arrive et on nous laisse sur la plage" : l'APHP veut des mesures plus strictes

Vaccin : le tacle du PDG de Moderna à l'Union européenne

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

Le francophone Antony Blinken, un multilatéraliste à la tête de la diplomatie américaine

Lire et commenter