Pourquoi le 11 novembre est-il un jour férié ?

DirectLCI
MEMOIRE - Comme chaque année, les défilés et commémorations vont se succéder ce 11 novembre en France. Mais pourquoi célèbre-t-on cette date ?

Célébrer cette année le jour du 11 novembre revient pour beaucoup de Français à profiter d'un week-end de trois jours. Mais quelle est l'origine de ce jour férié instauré depuis la loi du 24 octobre 1922 ? 


Cette date commémore  la fin de la Première Guerre mondiale, après quatre ans de conflit, entre 1914 et 1918. L'armistice a été signé le 11 novembre 1918 à 5h15 très précisément par les représentants des Alliés (La France, le Royaume-Uni, la Russie et les États-Unis) et ceux de l'armée allemande, dans un wagon installé dans une clairière de Rethondes, dans l'Oise. 


Cette signature historique marque l'arrêt des combats de la Grande Guerre qui avait fait plus de 9 millions de morts du côté des militaires et près de 10 millions pour les civils. La fin du conflit sera officiellement enterinée par la signature du traité de paix à Versailles, le 28 juin 1918.

Un recueillement sur la tombe du Soldat inconnu

L'idée de rendre hommage aux soldats morts pour la France non identifiés émerge après la guerre. Une loi votée à l'unanimité par le Parlement en 1920 autorise le placement de la dépouille d'un soldat inconnu dans une chapelle ardente sous l'Arc de Triomphe à Paris. Un symbole qui représente tous les soldats tués au cours de la Grande Guerre.


Le 28 janvier 1921, le soldat est inhumé sous l'Arc de Triomphe dans une tombe. C'est André Maginot, le ministre de la Guerre, qui allumera une flamme pour la première fois le 11 novembre 1923. Depuis des défilés et des commémorations sont organisés partout en France le 11 novembre lors desquels le président de la République se recueille sur la tombe du Soldat inconnu. 

Lire aussi

En vidéo

1914-1918 : les lettres de Poilus, patrimoine de l’Histoire de la Grande Guerre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter