Pourquoi Nantes fait rêver les cadres parisiens (après Bordeaux et Lyon)

Pourquoi Nantes fait rêver les cadres parisiens (après Bordeaux et Lyon)

ETUDE – D’après une étude du site de recherche d’emploi Cadremploi, la cité des ducs est dans le top 3 des villes les plus attractives pour les cadres franciliens.

Nantes fait rêver. En tout cas, au moins les cadres travaillant à Paris ou dans sa région. C’est ce que révèle une étude réalisée par le site de recherche d’emploi Cadremploi , auprès de 4 726 candidats.

Premier enseignement : en 2014, plus de 7 cadres sur 10 envisagent de quitter la région parisienne pour la province. Motif de cette volonté de changement ? Souvent, un meilleur cadre de vie. 51% d’entre eux se déclarent insatisfaits de leur situation actuelle. En ligne de mire, le temps de transports (qui mécontente 71% des cadres), les problèmes de logements (58%) et le coût de la vie (56% des sondés). Un tiers de ces salariés envisagent même de partir d’ici un an, 43% sont prêts à déménager dans les trois prochaines années.

Nantes dans le top 3

Recherche d’un meilleur cadre de vie, meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle, climat, mais aussi dynamisme économique sont, d’après l’enquête, les atouts de la province. Et la cité des ducs est bien placée pour ce changement de vie. Bordeaux arrive en tête des préférences, 50 % des cadres la désignant comme la destination la plus attractive. La métropole, ou la communication est le secteur le plus en vogue, est plébiscitée majoritairement les 26-35 ans et les CSP+. En seconde position, Lyon est citée par 43 % des sondés. Parmi eux, une majorité de dirigeants (51 %) et de cadres supérieurs (46 %), dans la tranche 26-35 ans, et essentiellement dans le secteur de la santé.

Enfin, 40, 5% des cadres interrogés rêvent de s’installer à Nantes, notamment des 36-45 ans, évoluant dans les secteurs de la logistique et des transports. Suivent ensuite Toulouse (36,5 %), Montpellier (33,5 %), Nice (24 %) ou Rennes (21 %). Et pour pouvoir toucher des doigts leur rêve, les cadres parisiens sont prêts à tout : 52 % d’entre eux sont disposés à baisser leur salaire et 53,5 % à envisager une reconversion professionnelle.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

EN DIRECT - Covid-19 : la pression hospitalière toujours à la baisse, moins de 4300 patients en réa

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.