Prélèvements ADN dans un lycée de La Rochelle : un élève explique

DirectLCI
Suite au viol d'une lycéenne en septembre, une vaste opération de prélèvements ADN a débuté ce lundi dans un établissement scolaire de La Rochelle. Après une première série de ces prélèvements, un des élèves a témoigné. "Ils nous ont mis une sucette sous la bouche et nous ont frotté les joues avec." Pour ce qui est de l'organisation, "il y a huit binômes de policiers répartis à huit tables différentes. Ça fait un peu bizarre" a-t-il avoué.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter