Première bougie pour le MuCem

Première bougie pour le MuCem

CULTURE – Symbole de l’année culturelle, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) fête sa première année d’existence le vendredi 6 avril. Quelques mois avant le départ de son président, Bruno Suzzarelli.

La désormais célèbre résille de béton a un an. Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) ouvrait ses portes en grande pompe en juin 2013, lors de l’année culturelle. Douze mois plus tard, il affiche 2 600 000 visiteurs, dont 850 000 entrées payantes pour voir les expositions permanentes et temporaires. Les concerts, débats et spectacles organisés à un rythme impressionnant – il y a presque un événement par jour au musée – ont attiré plus de 30 000 personnes.

Pour son président, Bruno Suzzarelli, c’est une vraie réussite : "Le public y trouve un vrai intérêt, et le musée est parfaitement intégré dans le territoire". La preuve ? "84 % du public est français, et la moitié provient de l’agglomération marseillaise. Et beaucoup viennent à plusieurs reprises : une première fois pour voir le paysage et l’architecture, puis pour visiter les expositions ou assister à nos événements".

"Je suis frustré"

Pour fêter l’événement, le musée propose une soirée spéciale vendredi 6 juin . A partir de 18 h, les expositions seront en accès libre, telles que "Splendeurs de Volubilis" ou encore "Le Monde à l’envers" consacrée aux carnavals. Seront aussi présents les chefs de l’association Gourméditerranée qui proposeront de quoi se sustenter. Enfin, dès 20 h 30 se succéderont sur scène nombre d’artistes qui feront danser le public jusqu’au bout de la nuit.

Si l’ambiance est à la fête, Bruno Suzzarelli a toutefois un regret : celui de ne pouvoir "suivre la concrétisation des projets lancés" pour cause de départ à la retraite le 30 août prochain. "Je suis frustré, je ne serai plus aux manettes quand les choses prendront corps, avance-t-il. Fin 2014, nous proposons l’exposition Food, où les questions d’alimentation seront décortiquées par des artistes contemporains. Puis, sur le J4, nous accueillerons Un Moment si doux, une exposition de Raymond Depardon". Des événements que les Marseillais ne manqueront pas de fréquenter assidûment malgré l’absence du premier président du MuCEM.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 48.000 contaminations en 24 heures, en hausse de 55% sur une semaine

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.