Prévention du suicide : un dispositif innovant dans le Nord-Pas-de-Calais

Prévention du suicide : un dispositif innovant dans le Nord-Pas-de-Calais

DirectLCI
PREVENTION - Baptisée VigilanS, une plateforme de prévention unique en France vient d'être lancée dans le Nord Pas-de-Calais. Son but : accompagner les patients ayant fait une tentative de suicide pour éviter les récidives.

Tout faire pour que personne ne passe une deuxième fois à l’acte. Un dispositif unique en France, baptisé VigilanS, lancé dans le Nord Pas-de-Calais par l’Agence régionale de santé (ARS), en partenariat avec le CHR de Lille et le Samu 59 à pour but de prévenir la récidive en matière de suicide.

Hébergées dans les locaux du Samu 59, quatre professionnelles - deux psychologues et deux infirmières - se relaient. Elles entourent les patients, ayant fait une tentative, après leur séjour en hôpital psychiatrique. Car, pour le professeur Guillaume Vaiva, coordinateur de VigilanS, l’enjeu est de "rester en contact avec la personne".

Numéro d’appel gratuit

Pour cela,  le dispositif VigilanS  est directement renseigné sur les dates de fin d’hospitalisation des malades à risque. Ces derniers reçoivent aussi une carte sur laquelle figure un numéro d’appel d’urgence gratuit. Puis, ils sont régulièrement recontactés par courrier, téléphone ou SMS. Après chaque échange, le médecin traitant est tenu au courant. Enfin, si tout se passe bien au bout de six mois, la personne sort du dispositif, sinon l’accompagnement est relancé.

"Avec 20.000 tentatives de suicide par an et environ 800 décès en 2011, la région occupe le 3e rang des taux de mortalité par suicide pour les hommes et le 4e pour les femmes, rappelle une porte-parole du CHR. C’est la première cause de mortalité chez les 15-25 ans dans le Nord-Pas-de-Calais." VigilanS va être expérimenté pendant trente mois, avant un premier bilan. Son budget de 380 000 euros est totalement financé par l’ARS.

Sur le même sujet

Lire et commenter