"Prise d’otages" : l’ex-frondeur Eckert n’apprécie pas "la violence" des mots contre les grévistes

"Prise d’otages" : l’ex-frondeur Eckert n’apprécie pas "la violence" des mots contre les grévistes

Cette semaine dans "Bureau Politique", le secrétaire d'État chargé du budget Christian Eckert accueille Christophe Jakubyszyn. Il explique que certains mots, tel que "prise d'otages". Pour lui, les gestes des grévistes ne sont pas uniquement "symboliques". Il appelle à un "respect mutuel".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.