Prison avec sursis pour le jeune Niçois qui avait crié "100% Kouachi"

Prison avec sursis pour le jeune Niçois qui avait crié "100% Kouachi"

DirectLCI
JUSTICE – Le Niçois de 18 ans, qui était en détention depuis trois semaines pour apologie du terrorisme, va être libéré. Son procès a eu lieu ce mercredi au tribunal de Nice.

Apologie du terrorisme ou simple provocation ? Ce mercredi, le tribunal correctionnel de Nice a tranché en faveur de la première option, en condamnant à 6 mois de prison dont cinq avec sursis à l'encontre de ce jeune Niçois de 18 ans à peine.

Le 9 janvier dernier, deux jours après l'attentat des frères Kouachi à Charlie Hebdo , alors qu'il était passager avant d'une Polo verte, il aurait crié aux policiers devant le commissariat de l'Ariane "100% Kouachi", en leur faisant un doigt d'honneur. Lui nie en bloc. "C'est impossible, ce n'est pas moi ! C'aurait été moi, je me serais excusé. Je suis en train de vivre un cauchemar" se défend le jeune adulte dans le box, après trois semaines passées en détention provisoire.

"La stupidité affreuse de ces propos"

Des dénégations qui ne convainquent pas la représentante du parquet, pour laquelle "la stupidité affreuse de ces propos, intolérables, insupportables dans le contexte". En défense, Me Franck Chouman dédramatise les propos de son client : "C'est plus une onomatopée qu'une apologie, un outrage".

Pour le tribunal, s'il s'agit bien d'apologie, il n'y a pas lieu de maintenir plus longtemps en prison le jeune homme. La partie ferme de sa condamnation ayant déjà été couverte pour sa détention provisoire, il doit quitter ce soir la maison d'arrêt de Nice.

Le 20 janvier, quatre hommes poursuivis pour apologie de terrorisme au cours d'une manifestation sauvage avaient été laissés libres, sous contrôle judiciaire, dans l'attente de leur procès prévu le 18 février.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter