Prison de Lannemezan : tentative d'assassinat entre détenus sur fond de nuisances sonores

Prison de Lannemezan : tentative d'assassinat entre détenus sur fond de nuisances sonores

DirectLCI
FAIT DIVERS - Une altercation entre deux détenus de 36 et 23 ans a dégénéré lundi à la centrale de Lannemezan (Hautes-Pyrénées). Le plus jeune a tenté d'assassiner, dans les douches, le détenu qui lui reprochait de faire trop de bruit.

Des nuisances sonores seraient à l'origine d'une tentative d'assassinat entre détenus ce lundi dans les douches de la prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées). La tension était déjà montée d’un cran dimanche soir entre les deux hommes. L'un d'eux, âgé de 36 ans, reprochant à son voisin de cellule de 23 ans de faire trop de bruit.

Le lundi matin, peu après 8 heures, le plus jeune des deux s'est rendu dans les douches armé d'un morceau d'assiette brisée et a grièvement blessé sa victime au cou. Opérée d'urgence à l'hôpital de Tarbes, ses jours ne sont pas en danger. Il devrait poursuivre sa convalescence dans une chambre médicalisée en milieu carcéral.

Un précédent assassinat en 2009

Son agresseur, qui a reconnu les faits en garde à vue, devait être déféré ce mercredi au parquet de Pau (Pyrénées-Atlantiques), qui s'apprête à ouvrir une information judiciaire pour tentative d'assassinat. Le jeune détenu devrait être mis en examen dans le courant de l'après-midi. Il a déjà été condamné à au moins neuf reprises, dont huit pour violences. La victime purge une peine de sept ans pour vol avec arme.

Dans un communiqué, le syndicat Ufap/Unsa Justice a dénoncé "la situation très préoccupante qui règne dans cette prison sécuritaire de Lannemezan où le nombre de détenus ne cesse de monter". En février 2013, les gendarmes avaient ouvert une enquête pour déterminer dans quelles conditions trois détenus étaient parvenus à se filmer exhibant trois armes blanches et menaçant un autre détenu dans leur vidéo, qu'ils avaient diffusée sur Internet . En 2009, deux détenus en avaient égorgé un troisième avec des armes artisanales, un crime qui s'était soldé par des peines de réclusion à perpétuité et 30 ans de prison.

Plus d'articles

Sur le même sujet