Prison de Nice : pour le préfet "le site de Saint-Laurent est le plus propice"

Prison de Nice : pour le préfet "le site de Saint-Laurent est le plus propice"

DirectLCI
INTERVIEW - Pour le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, les terrains situés aux Iscles de Saint-Laurent-du-Var pourraient accueillir la future prison de Nice, mais le projet est encore très loin d'aboutir.

Vous confirmez que le projet de nouvelle prison de Nice pourrait voir le jour aux Iscles , à Saint-Laurent-du-Var ?
Ce site est aujourd'hui le plus propice du secteur, et il n'y a pas pléthore de terrains disponibles d'au moins 11 hectares dans un rayon de 30 minutes autour du palais de justice de Nice. Mais on ne peut pas encore parler de "projet". Nous en sommes simplement au stade exploratoire. Il est prématuré de monter en pression !

Quand le projet pourrait-il voir le jour, s'il est mené à son terme ?
Pas avant quatre ans, et vraisemblablement plus.

Le maire de Saint-Laurent-du-Var [puis celui de Nice] s'y oppose fermement…
Notre département ne manque pas d'élus prompts à dénoncer le laxisme supposé de la justice et à réclamer plus d'incarcérations. Le nouveau maire de Saint-Laurent-du-Var n'appartient pas à ceux qui se désintéressent des questions de sécurité. Or nous avons deux maisons d'arrêt, à Nice et Grasse, dont le taux moyen d'occupation dépasse 150% de la capacité. Nous devons offrir un cadre digne aux détenus ainsi qu'aux personnels de l'administration pénitentiaire. Il y a un vrai besoin local.

Vous pensez convaincre les élus de changer d'avis ?
Je suis optimiste. J'ai connu une situation en Polynésie, à Nuutania, où dans un premier temps il y avait de très fortes appréhensions. Puis le travail pédagogique a permis d'emporter l'adhésion. Une maison d'arrêt c'est l'équivalent d'une grosse entreprise, avec des emplois stables et un volume considérable de travail.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter