Procédure d'exclusion du PS enclenchée contre Jean-Noël Guérini

Procédure d'exclusion du PS enclenchée contre Jean-Noël Guérini

France
DirectLCI
POLITIQUE - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, va informer mardi le bureau national du PS qu'il enclenche la procédure devant aboutir à l'exclusion du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini.

La sanction semblait inévitable. Lundi, le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a indiqué qu'il informerait demain le bureau national du PS pour enclencher la procédure devant aboutir à l'exclusion du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini.

"S'il persiste à soutenir une liste dissidente aux municipales contre le candidat investi par le PS, il sera exclu", a déclaré lundi devant quelques journalistes Harlem Désir en annonçant la première étape de cette procédure.

Vendredi le sénateur a dit apporter son "soutien plein et entier à Lisette Narducci", dissidente PS et tête de liste PRG dans le 2e secteur de Marseille, face au candidat PS Eugène Caselli, président de la communauté urbaine.

"Harlem Désir va annoncer au BN qu'il saisit la Haute autorité du PS chargée entre autres du respect de la charte éthique", une instance mise en place récemment par le PS et présidée par l'avocat Jean-Pierre Mignard, "pour qu'elle l'exclue", a précisé Alain Fontanel, secrétaire national chargé des fédérations.

Liste autonome pour les sénatoriales

Cette décision a été prise "au regard du comportement de M. Guérini et de ses déclarations récurrentes ces derniers mois", a précisé Alain Fontanel, citant l'article 4-6-2 du PS ("lorsque la gravité des faits l'exige").

Me Mignard réunira la Haute autorité dès qu'il aura obtenu la saisine de M. Désir, a précisé M. Fontanel. En délicatesse avec le PS depuis ses mises en examen, le sénateur a en outre annoncé vendredi une liste autonome aux sénatoriales de 2015 .

M. Guérini a été plusieurs fois mis en examen, notamment pour association de malfaiteurs, dans deux affaires de marchés publics impliquant son frère Alexandre Guérini. Il n'a jamais été exclu du PS, la direction du parti faisant valoir la présomption d'innocence.

En 2011, le BN du PS avait appelé Jean-Noël Guérini à démissionner de la présidence du conseil général des Bouches-du-Rhône, ce que celui-ci avait immédiatement rejeté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter