Profanation d’un cimetière juif : "Ca m'a étonné de savoir que c'est lui, il n'est pas méchant"

DirectLCI
L'incompréhension domine encore en Alsace, deux jours après la profanation de 250 tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union. Cinq mineurs ont été placés en garde à vue lundi. Ils n'ont pas d'antécédents judiciaires et se défendent de tout antisémitisme. "C'était quelqu'un de normal, très gentil", témoigne un camarade de l'un des suspects.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter