Profs non remplacés : les parents recrutent eux-mêmes

Profs non remplacés : les parents recrutent eux-mêmes

France
DirectLCI
EDUCATION – Quatre personnes ont été recrutées via des petites annonces pour remplacer des enseignants absents. A l'origine de cette initiative, les parents d'élèves ont voulu montrer qu'il y a des candidats pour dispenser des cours.

On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même. C'est l'adage qu'ont appliqué à la lettre il y a quelques jours les parents d'élèves du collège Jules-Verne à Plaisance-du-Touch.

Lassés par le non-remplacement des enseignants de leurs enfants – deux profs de mathématiques et un d'anglais – depuis la rentrée de septembre, l'association Alpe (Association locale des parents d'élèves) et la FCPE ont décidé de retrousser leurs manches : ils ont en effet publié eux-mêmes des petites annonces pour le recrutement du personnel manquant.

Des offres épinglées au Crij et dans les universités

Les offres de recrutements ont été affichées au Crij, au Crous, dans les universités du Mirail et Paul-Sabatier et transmises à deux services de ressources hu d'entreprises toulousaines. Les mots ont également circulé dans les cahiers de texte des élèves.

En quinze jours, quatre CV sont arrivés sur les bureaux de l'Alpe et de la FCPE : des papas ingénieurs volontaires pour assurer des cours de mathématiques sur leur temps de travail et un enseignant à la retraite.

"Montrer qu'on peut recruter rapidement"

"Les candidatures ont été retoquées pour cause d'incompatibilité d'emplois du temps et de disponibilités, explique Hélène Pinchault, membre de l'Alpe. Mais notre démarche vise surtout à montrer qu'on peut rapidement trouver des candidats contrairement à ce qu'affirme le rectorat".

Du côté de l'Education nationale, on souligne qu'une campagne de communication et de sensibilisation au recrutement avait été réalisée en octobre 2013. "Car une fois les candidatures reçues, il est nécessaire de les valider et de former durant plusieurs jours les candidats", justifie Fabienne Trajan, directrice des personnels enseignants au rectorat.

Selon l'administration, 42 postes ne sont toujours pas pourvus dans l'académie. Les petites annonces des parents de Plaisance ont encore de beaux jours devant elles !  

Sur le même sujet

Lire et commenter