Prothèses mammaires : "Il ne faut plus de mettre de prothèses texturées", l'appel d'un chirurgien

FRANCE

Selon un avis d'experts rendu le 4 mars, l'Institut national du cancer a mis au jour une nouvelle maladie, appelée le lymphome anaplastique à grandes cellules associé à un implant mammaire (lymphome AGC-AIM). Maurice Mimoun, chirurgien plastique à l'hôpital St-Louis, a appelé à stopper les opérations avec des prothèses texturées.
Lire et commenter