Pyrénées: les naufragés de la Mongie comptent les jours

Pyrénées: les naufragés de la Mongie comptent les jours

DirectLCI
INTEMPERIES – Depuis ce week-end, près de 400 personnes sont bloquées dans la station de ski de La Mongie. Le risque d'avalanche empêche toute circulation sur la route d'accès au domaine.

L'épisode "Apocalypse Snow" des Pyrénées se poursuit. Alors que des milliers de personnes ont rencontré d'énormes difficultés de circulation ce week-end dans les stations de ski, notamment dans les Hautes-Pyrénées, les stations de Piau Engaly et La Mongie restaient encore bloquées lundi.

La Préfecture de Hautes-Pyrénées a interdit tout mouvement de véhicules sur les routes en raison du risque important d'avalanche. Au pied du Pic du Midi et du col du Tourmalet, la vie s'organise pour les 400 personnes coincées à La Mongie.

La date de départ reste inconnue

"Le grand sport ici est d'observer le ballet des déneigeuses et de déblayer sa voiture enfouie sous la neige", raconte Alain, 42 ans, un Bordelais venu passer une semaine de vacances avec des amis dans la station des Hautes-Pyrénées.

Julien Texier, 22 ans, étudiant en médecine à Bordeaux, se montre lui un peu plus impatient. "Avec les amis avec qui j'ai passé quelques jours ici, nous étions attendus pour une permanence hospitalière lundi matin. Et on ne sait pas quand on pourra s'y rendre".

Depuis samedi ils sont relogés dans la même résidence qu'ils avaient louée auparavant. " On dispose de peu d'informations de la part des autorités c'est dommage! Alors on se balade, on fait les courses pour manger, on joue à des jeux de société car en plus on ne peut même pas skier!" regrette encore Julien.

Certains râlent de ne pas pouvoir partir

Pour Guy Dabat, adjoint au maire de Bagnères-de-Bigorre dont dépend la commune de la Mongie, l'ambiance dans le village est tranquille et sereine. "Les gens se promènent dans les rues, il n'y a pas de vent de panique ni d'inquiétude", rassure-t-il.

Henri, le gérant d'une des épiceries de La Mongie confirme la situation. "La plupart des gens sont agréables même si certains râlent surtout de ne pas savoir quand ils vont pouvoir rejoindre la vallée". Etant donné les prévisions météo, il se peut que les vacanciers soient contraints de jouer les prolongations à la neige !

Sur le même sujet

Lire et commenter