Affaire Bygmalion - Les questions que vous avez posées à Google

Affaire Bygmalion - Les questions que vous avez posées à Google
FRANCE

Le parquet de Paris a demandé le renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy et treize autres mis en examen dans l'affaire Bygmalion, dernière étape avant un possible procès qui assombrirait sa campagne pour la primaire de la droite. Qu'ont cherché les Français concernant cette affaire sur Google ?

Toute l'info sur

L'affaire Bygmalion

Les questions Google

  • 1Qui sont les 14 personnes mises en examen ?

    Ce sont des cadres de l'ancienne UMP (Eric Cesari, Fabienne Liadze, Pierre Chassat), des membres de l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 (Philipe Briand, Philipe Blanchetier, Guillaume Lambert, Jérôme Lavrilleux), des dirigeants de Bygmalion (Bastien Millot, Guy Alvès, Franc Attal, Sébastien Borrivent), deux experts-comptables (Pierre Godet, Marc Leblanc) et, donc, Nicolas Sarkozy. C'est maintenant à la justice de découvrir qui a été impliqué dans la fraude visant à minorer les frais de campagne de l'ancien président.
  • 2Quelle estimation des frais de campagne de Nicolas Sarkozy ?

    Selon les chiffres du réquisitoire, les dépenses supplémentaires de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy sont estimées à 23 millions d'euros, soit des frais campagnes qui s'élèvent au total à 45,5 millions d'euros. Selon d'autres sources ils pourraient atteindre près de 52 millions d'euros.
  • 3Quel est le plafond d’une campagne présidentielle ?

    Le plafond autorisé par la loi est de 22,5 millions d'euros de frais de campagne. Si un candidat présent au second tour de l'élection présidentielle dépasse ce seuil, le remboursement d'une partie de ses frais est annulé.
  • 4Qui sont les juges dans l’affaire Bygmalion ?

    Ce sont trois juges du pôle financier du tribunal de Paris : Roger Le Loire, Renaud Van Ruymbeke et Serge Tournaire. Les deux premiers ont déjà collaboré au cours de l'affaire Cahuzac et le dernier a notamment pris part à l'enquête concernant les frais de campagne de Sarkozy en 2007 (suspicion de financement par la Lybie de Kadhafi).

Lire aussi

    Les articles les plus lus

    Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

    EN DIRECT - Minute de silence et brassards noirs, le monde du sport rend aussi hommage à l'enseignant tué

    CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

    EN DIRECT - Covid-19 : "Le confinement n'est pas une solution", estime l'épidémiologiste Catherine Hill

    Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent