Quand Candy Crush attaque un groupe de rock toulousain

Quand Candy Crush attaque un groupe de rock toulousain

DirectLCI
JUSTICE - Les Bubblies, groupe de rock toulousain est attaqué par King, l'éditeur, entre autres, du jeu vidéo au succès planétaire, Candy Crush.

Ils n'en reviennent toujours pas. Les Bubblies, groupe de rock créé à Toulouse dans les années 90, se voient traînés devant les tribunaux par le mastodonte du jeu vidéo, King. L'entreprise a en effet dans son catalogue le phénomène mondial du jeu pour smartphone : Candy Crush. En cause selon l'entreprise, leur nom.

En effet, cette dernière considère que la formation a un nom beaucoup trop proche d'un de ses jeux intitulé Bubble Witch Saga, et lancé en 2011. L'entreprise britannique souhaite donc contraindre les Bubblies à changer de nom.

Soutien sur les réseaux sociaux

Sur leur page Facebook les Toulousains se mobilisent et tentent de convaincre le plus de monde possible de les soutenir dans ce combat digne de celui de David contre Goliath : "Bref nous allons avoir besoin de vous tous et de vos réseaux d'ici quelque temps, pour ne pas laisser une fois de plus une grosse multinationale (valorisée à 7.5 milliards d’euros en bourse) s'essuyer les pieds sur un petit groupe de rock… Cela va être difficile et coûteux pour nous…"

Parallèlement à leur musique, les Bubblies éditent également des petits jeux vidéo, "depuis 2001 alors que leur boîte( King NDLR) n'existe que depuis 2003", précisent ces derniers. Pour pouvoir assurer leur défense juridique, le groupe en appelle à la générosité de ses fans, qui peuvent donner de l'argent via leur site .
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter