Quand le "fait main" ouvre de nouveaux horizons

France
DirectLCI
Grâce à internet, il est désormais possible de monnayer son savoir-faire et de vivre de sa passion. A 64 ans, Éliane ne tricote plus seulement pour ses petits-enfants mais propose ses bonnets et écharpes fantaisie à la vente en ligne. Mathilde a elle ouvert son magasin de création après avoir fait ses armes sur le net. Un concept qui séduit les clients, avides de produits de qualité "made in France".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter