Quand le FN félicite Le Progrès pour son enquête liant nationalité et délinquance

Quand le FN félicite Le Progrès pour son enquête liant nationalité et délinquance

France
DirectLCI
POLEMIQUE – Une infographie du journal régional catégorisant la délinquance par nationalité a provoqué un tollé. Le quotidien a tenu à apporter des précisions.

L'affaire a pris d'étranges proportions. Dans son édition de ce mardi, le journal régional Le Progrès fait sa Une sur la délinquance en titrant "Qui fait quoi ?". A l'intérieur du quotidien, une infographie a fait jaser toute la journée. L'encart catégorise en effet la délinquance par nationalité : les Géorgiens, les Albanais, les Roms ou les gens du voyage dans la section cambriolage, les Bulgares et les Roumains pirateraient les distributeurs automatiques de billets, etc.

Si l'article a choqué bon nombre d'associations et d'élus – SOS Racisme a ainsi porté plainte - Florian Philippot a lui sauté sur l'occasion pour applaudir le journal. "Bravo au Progrès de faire son travail et de rappeler l'impact de l'immigration massive sur tous les types de délinquance !", a clamé le vice-président du Front National sur Twitter.

Le journal s'excuse

Face au buzz suscité, la rédaction en chef du Progrès a finalement réagi peu avant 18h30. "Effectivement, certains termes de cette infographie ne sont pas assez précis ou maladroits et peuvent, pris isolément, laisser croire que nous avons des intentions stigmatisantes. Ce n’est pas Le Progrès, ce n’est pas la culture et l’histoire de notre journal", explique-t-il.

"Si des lecteurs ont été choqués, nous tenons à nous excuser et à rappeler nos intentions, affirme le quotidien, évoquant une infographie 'sortie de son contexte'. Compte tenu des réactions qui s’appuient pour la plupart sur des informations incomplètes, nous avons jugé nécessaire de diffuser sur le Web, gratuitement, l’intégralité de ce dossier pour que nos lecteurs puissent disposer de tous les éléments nécessaires à la compréhension."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter