Quand Louis Aliot traite une journaliste de "pute" par SMS

Quand Louis Aliot traite une journaliste de "pute" par SMS

DirectLCI
FAIL - Le vice-président du Front national a envoyé par erreur un SMS insultant à une journaliste de l'Indépendant, où il la traite de "pute".

C’est un fail. Ce samedi, Louis Aliot, le numéro 2 du Front national s’est trompé de destinataire et a envoyé à Frédérique Michalak, journaliste du quotidien l’Indépendant, un sms où il la qualifie de "pute".

Les faits sont relatés par le site du quotidien , ce samedi 22 mars. Louis Aliot est remonté suite à la publication d’une douzaine de lignes, vendredi, qui mettent en lumière le fait que six membres de la liste FN à Perpignan, où il est candidat, ne sont pas inscrits sur les listes électorales. "Rien d'irrégulier sur le fond, mais un fort sentiment de légèreté et de désordre sur la forme", souligne la journaliste.

Vendredi, à 7h17, Frédérique Michalak, l’auteur de ces lignes, reçoit un premier texto : "Le respect de l'électeur aurait été de regarder sur les autres listes le nombre de personnes qui peuvent de (lire se, ndlr) présenter, mais ne votent pas. En ce qui concerne la légèreté, je pense que notre présence dimanche dans vos locaux [...] ne sera pas nécessaire . Bon WE".

Louis Aliot s'est trompé de destinataire

A 7h43, la journaliste reçoit un second texto, qui ne lui est visiblement pas destiné : "Je viens de signifier à cette pute de Michalac, que dimanche je ne me déplacerai pas dans sa boutique. Elle courra derrière l’info. J’écris ce matin à son patron…"

Quelques minutes s’écoulent, et Louis Aliot enverra alors un troisième SMS à la journaliste, pour reconnaître la bourde et l’insulte : "C’est une erreur vous l’aurez compris. Ce message était destiné à un autre. Je vous présente mes excuses pour cette erreur et les termes employés. Mais je trouve que notre traitement n’est pas respectueux. Voilà, c’est mon opinion."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter