Quatre ans après un meurtre, il est libéré à cause d'un problème de fax

DirectLCI
Quatre ans après les faits, l'un des deux meurtriers présumés d'un DJ au Blanc-Mesnil lors du Nouvel An a été remis en liberté à cause d'un problème de fax. A cause d'un manque d'encre et d'indisponibilité de la machine, un document a été remis trop tard, entraînant un vice de procédure.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter