Quinze personnes devant la justice pour avoir signalé des radars

France
DirectLCI
Le procès de quinze membres d'un groupe Facebook où était signalé le positionnement de radars automobiles pour soustraction à la constatation des infractions routières s'ouvre ce mercredi dans l'Aveyron. Pour Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes, "ce qu'ils ont fait n'est pas légal mais ce ne sont pas des criminels".

Sur le même sujet

Lire et commenter