Quoi de neuf au conseil municipal de Lille ?

Quoi de neuf au conseil municipal de Lille ?

France
DirectLCI
POLITIQUE – Le conseil municipal d’installation de Lille-Hellemmes-Lomme s'ouvrira ce vendredi à 18h. Quelque 24 adjoints et les présidences de quartiers seront alors officiellement dévoilées. Sur 61 élus, 33 siégeront pour la première fois. Revue de détails.

A gauche
Ils seront 17 nouveaux (12 PS, 1 MoDem, 1 PRG et 3 Personnalités). Sous le Beffroi, la liste de Martine Aubry occupera 47 sièges (contre 51 lors du précédent mandat). A lui seul, le parti socialiste compte 30 élus et leurs alliés écologistes 9 (contre 10 en 2008), dont quatre adjoints. Si les délégations sont gardées encore secrètes, il devrait avoir des bouleversements sur l'éducation, le commerce, l'environnement, la culture, le sport.. principalement. Parmi les nouvelles têtes, signalons les arrivées d'Alexandra Lechner (PS, 9e) conseillère générale et professeur des écoles, Charlotte Brun (PS, 19e), ex-première adjointe à Écouen (Val d’Oise) et professeur de collège, ou encore Estelle Rodes (PS, 21e), ex-élue à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) et ex-première secrétaire fédérale du PS.

A droite
Avec quatorze élus, l'opposition municipale à Lille s'étoffe de quatre recrues supplémentaires. A lui seul, le groupe conduit par Jean-René Lecerf (UMP-UDI) comptabilise 9 sièges (dont sept nouveaux), comportant entre autres deux UDI. Le chef de file de la droite républicaine a déjà annoncé que le temps de parole sera reparti par "spécialité". A lui, le budget et la sécurité; à l'ancien inspecteur de l'Académie du Nord, Michel Soussan, les questions d'éducation. Citons aussi la relève incarnée par : François Kinget (UMP), ostéopathe de 33 ans et David Hugoo (personnalité), urbaniste de 36 ans.

Au Front national
C'est l'une des nouveautés marquantes de cette mandature : le retour d'un groupe FN au conseil municipal. Fort de ses 18 % dans la triangulaire, la liste  d' Eric Dilles dispose de cinq élus. Une opposition que le secrétaire fédéral du FN et conseiller régional se veut sans concession, que ce soit à l'encontre de Martine Aubry ou de Jean-René Lecerf. Pour cela, il sera épaulé par : Françoise Coolzaet, conseillère régionale et déléguée médicale, Éric Cattelin-Denu, avocat et président des associations Solidarité pour Lille et SOS locataires HLM, ou encore par Nathalie Acs, élue régionale et assistante de direction.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter