Radars embarqués et sociétés privées : "Il y aura forcément une course au flash"

FRANCE

"On ne peut pas demander à une entreprise de faire autre chose que de l’argent", déplore Pierre Chasserey, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes. En octobre dernier, Manuel Valls a annoncé que des entreprises privées, en plus des forces de l’ordre, pourront conduire des véhicules radars afin de multiplier les contrôles.
Lire et commenter