Radicalisation en prison : on lui a proposé de "combattre" pour "défendre l'Islam partout dans le monde"

FRANCE

Le Premier ministre Manuel Valls s'est prononcé lundi matin pour l'isolement en prison des détenus islamistes les plus dangereux. Deux des trois terroristes avaient noué des liens et se sont radicalisés en détention. Un ancien détenu confirme qu'il a été approché en promenade : "On m'a proposé plus de violence, on m'a proposé de rester en contact avec ce groupe". Depuis une dizaine d'année, la progression de cet islamisme radical inquiète l'administration pénitentiaire.
Lire et commenter