Ramadan 2014 : à peine ouverte, la mosquée de Nice Roquebillière déjà saturée

FRANCE
RELIGION – Après de longs moins travaux réalisés par l'Alliance des musulmans de l’Est Niçois, le nouveau lieu de culte du quartier Bon Voyage a ouvert il y a trois semaines.

"Le premier jour d'ouverture, nous avons été envahis !" C'était il y a trois semaines, dans le quartier Bon Voyage de Nice. Abdelsattah Chatti, le président de l'Alliance des musulmans de l’Est Niçois (Amen), qui gère la nouvelle mosquée, s'attendait pourtant à une telle affluence.

"Il y a deux ans, Benoit Kandel (l'ex-premier adjoint de Christian Estrosi, ndlr) avait annoncé que nous aurions 800 m² et cela avait fait un scandale". Le maire de Nice avait finalement donné son feu vert au projet quelques mois plus tard. "Finalement nous n'avons que 320 m²" affirme Abdelsattah Chatti.

"Il ne faut pas hésiter à aller de l'avant"

Un espace déjà conséquent si on le compare aux 65 m² dont disposait l'association auparavant. "C'est mieux, mais à l'avenir ce ne sera pas suffisant. Deux salles ont fermé dans le quartier : celle de la rue de la Gendarmerie qui pouvait accueillir 250 fidèles, et celle de Pasteur, dans l'immeuble démoli il y a sept ans, qui en accueillait 150… Tous viennent chez nous maintenant. Il faut trouver une solution".

Pour Boubekeur Bekri, le vice-président du Conseil régional du culte musulman en charge des Alpes-Maritimes, "quand tout est transparent il ne faut pas hésiter à aller de l'avant. Le projet de Roquebillière était cohérent et réaliste, comme le sont l'extension de la mosquée de l'Ariane - qui est bloquée à cause du règlement de copropriété - ou le projet de créer un nouveau lieu de culte dans la Plaine du Var". Un projet auquel s'oppose fermement le maire de Nice.

Lire et commenter