Rapace de l’OGCN interdit : "Mon aigle n’arrache pas les sièges !"

Rapace de l’OGCN interdit : "Mon aigle n’arrache pas les sièges !"

France
DirectLCI
POLEMIQUE - La Ligue de football professionnel a interdit le survol de l’Allianz Riviera pour raison de sécurité. Pour le fauconnier qui a dressé le rapace star de Nice, "il n’y a aucun danger".

Dangereux, l’aigle qui avant chaque match de l’OGC Nice survole les tribunes de l’Allianz Riviera avant de se poser dans le rond central de la pelouse, sur le poing de son fauconnier ? La Ligue de football professionnel (LFP) en est convaincue.

Surtout depuis le 28 mars, quand le rapace s’est niché sur une poutre du toit du stade, retardant le coup d’envoi de la rencontre OGCN – PSG. La LFP a donc retiré au club son "autorisation" de faire voler l’aigle. "Face à cette décision inique, nous avons choisi de ne pas nous y conformer ni cette fois, ni pour les prochains matchs", a rétorqué le directeur général de l’OGC Nice, Julien Fournier, sur le site officiel du club.

"Le stade, c’est chez elle !"

"Il se passe des trucs beaucoup plus dangereux que le vol d’un aigle dans les stades de foot. Mon aigle n’arrache pas les sièges !" ironise le fauconnier Jean-Philippe Roman, joint par metronews ce dimanche, en référence aux violences commises fin novembre avant la rencontre Nice - Saint-Etienne.

Ce spécialiste du dressage d’animaux a entraîné un aigle royal africain femelle, âgé de deux ans, à voler dans l’enceinte niçoise. "J’ai signé un contrat de trois ans avec l’OGCN et on a préparé spécialement l’aigle depuis deux ans à évoluer dans le stade, avec le bruit et la foule. Elle connaît le stade, c’est chez elle !"

Le "papier toilette" de Nice - PSG

Pour ce dresseur expérimenté, qui travaille sur des tournages de film, "il n’y a aucun danger : si elle avait peur de quelque chose, elle s’échapperait pour aller se poser plus loin". C’est ce qui s’est passé lors de Nice – PSG : "elle s’est posée pour voir ce qu’il se passait, parce que les supporters jetaient du papier toilette et qu’elle n’avait jamais vu ça…" Depuis cet épisode, le fauconnier prend les devants : "on communique mieux avec les supporters. Ils me disent ce qu’ils vont faire et je prépare l’aigle durant la semaine pour qu’elle ne soit pas surprise."

L'OGCN fait appel

Le club, de son côté, annonce qu’il "fait appel [de la décision de la LFP], pour avoir un échange constructif sur le sujet avec les instances, et leur laisser une chance de revenir à plus de raison". "Je pense que cela va s’arranger, confie Jean-Philippe Roman. Je monterai avec le président de l’OGCN m’expliquer devant la Ligue si c’est nécessaire. On se battra ! Cela se fait depuis longtemps à Benfica. Je connais bien leur fauconnier. Parfois son aigle ne vole pas, ce n’est pas un problème là-bas".

Le maire de Nice écrit à la LFP

Dimanche, le député-maire de Nice Christian Estrosi a fait savoir qu'il avait adressé un courrier au Président de la LFP : "j'appelle la ligue de football à revenir sur sa décision et permettre à tout une population d’un territoire attaché à son identité et à sa culture de continuer à s’émouvoir, à vibrer pour son aigle et pour le football".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter