"Rassembler autour de Nicolas Sarkozy la famille UMP à Nice, ce serait formidable"

"Rassembler autour de Nicolas Sarkozy la famille UMP à Nice, ce serait formidable"
FRANCE

POLITIQUE – Nice accueille ce week-end le "Campus" des jeunes de l'UMP, avec des personnalités nationales et – peut-être – Nicolas Sarkozy. C'est Marine Brenier, conseillère municipale de Nice et responsable des Jeunes Pop 06, qui dirige l'organisation de cette manifestation ambitieuse.

Pourquoi organiser cette manifestation politique à Nice ?
C'est une volonté de Christian Estrosi de créer un grand événement de rentrée à droite, comme il y en avait tous les ans jusqu'à il y a deux ans. Cette initiative locale qui a une visée nationale, avec des participants de toute la France [sont notamment attendus Jean-Pierre Raffarin, Laurent Wauquiez, Luc Chatel, Nadine Morano, Bruno Lemaire, Frédéric Lefebvre, NDLR]

Il y aurait même "une chance sur deux" pour que Nicolas Sarkozy soit présent. Vous en savez plus ?
Non, je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je sais que Nicolas Sarkozy est très intéressé par le Campus et il sait que notre fédération est très dynamique. Si nous pouvions rassembler autour de Nicolas Sarkozy la famille UMP à Nice ce serait formidable.

Vous avez invité des personnalités de tous les courants ?
Tous les députés, secrétaires généraux et départementaux, des personnalités de tous bords au sein de l'UMP sont invitées. Le but est de rassembler avant le congrès une famille qui va très mal, pour recréer l'unité.

Vous attendez combien de personnes ?
Nous avons déjà 500 inscrits pour la journée du samedi, et nous espérons accueillir 2.000 personnes à la plénière de clôture de dimanche, qui sera ouverte à tous.

Qui finance une telle organisation ?
Le budget devrait représenter autour de 15.000 euros. On essaie de dépenser le moins possible en faisant le maximum de choses nous-mêmes. Les équipes des Jeunes Pop travaillent comme des fous. Le Campus sera essentiellement financé par les frais d'inscription des participants, et la différence sera payée par le Rassemblement, le micro-parti de Christian Estrosi.

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent