Rennes : une cinquantaine d'anti-aéroport mobilisés en soutien à un agriculteur

Rennes : une cinquantaine d'anti-aéroport mobilisés en soutien à un agriculteur

NOTRE-DAME-DES-LANDES – Sylvain Fresneau, un opposant historique à l’aéroport, faisait appel après avoir été condamné à un mois de prison avec sursis. Il lui était reproché d'avoir reculé son tracteur avec une remorque en direction d'un barrage de gendarmes en 2012.

Ils étaient une cinquantaine de militants, venus devant la cour d’appel de Rennes, pour soutenir Sylvain Fresneau. Cet agriculteur, opposant historique au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et président de l'association de défense des exploitants concernés par le projet (Adeca), a été condamné en première instance à un mois de prison avec sursis .

Il lui était reproché d'avoir reculé son tracteur avec une remorque en direction d'un barrage de gendarmes le 21 juin 2012, lors d'une manifestation de protestation sur les modalités des enquêtes publiques portant sur le projet d'aéroport.

"Une criminalisation du militantisme"

"Cette condamnation est inacceptable. On voit que l'on va vers une criminalisation du militantisme", a estimé Dominique Fresneau, co-président de l'Acipa, association d’opposants. "A chaque action ponctuelle, même pacifique, on a cherché à criminaliser. Et ça veut dire à chaque fois prélèvement d'ADN, inscription au casier judiciaire. Cette façon de faire (de la part de l'Etat) n'est pas neutre".
Dominique Fresneau a rappelé que la peine contre l'agriculteur avait été prononcée pour "violences avec arme", en l'occurrence le tracteur, qui a été "saisi pendant un mois" pour enquête.

Devant le Parlement de Bretagne, des banderoles ont été déployées : "Non à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La terre aux paysans !", "Pour la sauvegarde du bocage de Notre-Dame-des-Landes". L’ambiance est restée bon enfant : une table a été dressée sur laquelle les passants pouvaient se procurer des autocollants, badges ou documentation contre ce projet d'aéroport.

La cour d'appel a mis l'affaire en délibéré. La décision sera rendue dans quelques semaines.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : forte hausse des hospitalisations, près de 6000 malades en réanimation

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Logement : vous pouvez faire résilier le bail de votre voisin en cas de fortes nuisances

Dr Gérald Kierzek : "il n'y a pas de problème pour rouvrir les terrasses, parce que c'est à l'extérieur"

"Rien ne fonctionne" : Gérard Lanvin s'emporte dans Sept à Huit contre une époque "affligeante"

Lire et commenter